La pandémie de la COVID 19 a révélé les limites de certaines structures de formation face aux nouvelles modalités d’apprentissage. Formateurs comme coordinateurs déjà avisés de l’enjeu du numérique dans la formation, se trouvent parfois démunis devant la complexité des dispositifs à mettre en place dans la formation à distance. Dans la perspective de garantir une formation de qualité, la digitalisation impose une conduite du changement au sein des organismes responsables.

Comment conduire le changement dans ces structures ?

  • Reconnaître les compétences de chacun

Chaque collaborateur doit se sentir conforté dans son rôle et ses compétences. Les formateurs en poste depuis des décennies, ont formé des générations de stagiaires avec succès. L’expérience leur a permis d’affirmer leurs compétences dans la mise en place de dispositifs efficaces. 

  • Rassurer les collaborateurs par rapport à l’impact du changement.

Les décideurs doivent s’engager clairement dans une politique de changement, et communiquer à leurs collaborateurs les modalités de changements à entreprendre.  

Il est capital de leur signifier que tout changement d’ordre technologique ou méthodologique ne remet pas en cause leur travail et ne constitue pas un risque de mise à l’écart.

Toute situation de stress étant ainsi évitée, le collaborateur peut s’investir en toute sérénité dans la démarche du changement.

  • Accompagner et progresser dans la bienveillance

L’accompagnement doit être adapté et bienveillant. Chaque collaborateur doit s’approprier les nouveaux outils à son rythme quand bien même ses connaissances informatiques se limiteraient à l’utilisation d’une adresse électronique.

Il faut proposer des étapes qui permettront en toute confiance de progresser dans la prise en main des outils d’apprentissage à distance et la maitrise de ses fonctionnalités. Le principe est d’encourager les efforts, les réussites et d’encadrer cette démarche.

Dans toute entreprise, la digitalisation s’appuie sur la complémentarité et la spécificité de chaque intervenant, aussi les organismes implantés depuis des décennies dans la formation, doivent se saisir de l’expérience de chacun afin de mieux répondre aux défis à venir.